La préhistoire dans le pays sierckois

 

Le paysage de la France de l’Est (relief de côte) existe depuis le début de l’ère quaternaire (3 000 000 d’années).

Les chasseurs du paléolithique (âge de la pierre taillée) ont vécu dans cet environnement depuis au moins 1 000 000 d’années.On n’a pas retrouvé de vestiges humains de cette époque  . Ces chasseurs étaient des Homo sapiens venus d’Afrique .Ils ont cohabité avec une autre espèce, l’homme de Neandertal ,présent en Allemagne de l’Ouest dans la vallée de Neandertal ( vallée du nouvel homme). Originaire d’Europe et d’Asie l’homme de Neandertal était différent de l’Homo sapiens par la forme de son crâne (crâne allongé,front fuyant). Il a disparu pour des raisons inconnues il y a 30 000 ans. L’Homo sapiens vit surtout à l’époque paléolithique qui se termine vers 12 000 ans avant J.-C. C’est d’abord un chasseur,  cueilleur , pêcheur. La technique de chasse consiste à effrayer les troupeaux de gros animaux pour les pousser vers des marécages ou vers les falaises d’où ils se jettent. Mais il va aussi attaquer les jeunes animaux avec des lances munies de pierres taillées. En Lorraine il utilise surtout le silex ou le quartzite qu’on retrouve dans la région de Sierck.

Les chasseurs du paléolithique (âge de la pierre taillée) ont vécu dans cet environnement depuis au moins 1 000 000 d’années.On n’a pas retrouvé de vestiges humains de cette époque  . Ces chasseurs étaient des Homo sapiens venus d’Afrique .Ils ont cohabité avec une autre espèce, l’homme de Neandertal ,présent en Allemagne de l’Ouest dans la vallée de Neandertal ( vallée du nouvel homme). Originaire d’Europe et d’Asie l’homme de Neandertal était différent de l’Homo sapiens par la forme de son crâne (crâne allongé,front fuyant). Il a disparu pour des raisons inconnues il y a 30 000 ans. L’Homo sapiens vit surtout à l’époque paléolithique qui se termine vers 12 000 ans avant J.-C. C’est d’abord un chasseur,  cueilleur , pêcheur. La technique de chasse consiste à effrayer les troupeaux de gros animaux pour les pousser vers des marécages ou vers les falaises d’où ils se jettent. Mais il va aussi attaquer les jeunes animaux avec des lances munies de pierres taillées. En Lorraine il utilise surtout le silex ou le quartzite qu’on retrouve dans la région de Sierck.

Au néolithique entre 6500et  4000 av. J.-C. les hommes pratiquent l’agriculture, l’élevage à partir d’espèces domestiquées au Moyen-Orient et ils commencent à construire des maisons en argile , de forme rectangulaire et divisées  en 3 pièces . Puis ils se regroupent en villages. L’économie devient productive et une nouvelle organisation sociale apparaît. Enfin les hommes vont maîtriser les premiers métaux, d’abord le cuivre, puis le bronze ( découverte d’une hache de bronze à Apach)et enfin le fer..C’est aussi le  moment où l’habitat devient défensif avec la création d’enceinte et un   nouveau type d’urbanisation apparaît qui va faciliter l’émergence des premiers Etats.

Dans la région de Sierck on trouve des traces des premiers chasseurs sur les plateaux et au bord de la Moselle. Ils vivent à l’époque sous des tentes.Ce sont des semi- nomades. Leurs outils sont constitués de silex ou de quartzite très dur et ils commencent à utiliser l’arc pour chasser.


   Sur le Kirschberg existe un petit bois de hêtres, le Buchwaeldchen   appartenant à la commune de Rustroff. Dans ce bois, deux tumuli étaient régulièrement dégradés par des fouilleurs clandestins. De l’un il ne restait déjà quasiment rien. Pour sauver ce qui pouvait  encore l’être, des fouilles officielles furent programmées en 1975 et 1976. Le tumulus le mieux conservé, d’environ 15 m de diamètre, livra 15 tombes, presque toutes intactes, avec de nombreux bijoux en bronze : torques, armilles, boucles d’oreilles, fibules… Quelques urnes en terre cuite, fort abimées, complètent le mobilier funéraire. Un seul objet en fer a été mis au jour : un petit couteau dans sa gaine en bronze repoussé, le tout fort oxydé. Ces sépultures sont attribuées à l’âge du fer et plus précisément à la période dite du « Hallstatt final », soit entre 550 et 450 avant J.C.

Fouilles organisées dans le bois de Rustroff en 1975-1976 par la société archéologique de Lorraine

armille en bronze
Torques ou collier

Laisser un commentaire